» La Boutique

La main verte

avoir-la-main-verteOn entend souvent dire d’une personne qu’elle a la main verte (ou encore le pouce vert au Québec) quand tout lui réussi au niveau des plantes. Mais si cette expression fait part d’un don inné pour les plantes, il faut savoir qu’il est également possible de développer ce don en conscientisant simplement son rapport avec les plantes.

L’attitude que l’on a vis à vis des plantes est très importante. Bien sûr, il est évident qu’une bonne terre et des conditions climatiques favorables sont indispensables pour la réussite d’une culture. Cependant, d’autres paramètres plus subtils jouent également un rôle dans la croissance des plantes.

Nous avons tous remarqué qu’une plante d’appartement s’épanouit mieux ou moins bien suivant l’endroit où elle est placée. Si l’on met de côté l’aspect pratique (terre, ensoleillement, arrosage, géobiologie, etc.) nous remarquons que les plantes sont également sensibles à l’atmosphère d’un lieu. Par exemple, si une plante en pot est placée dans un lieu de passage bruyant, elle développera une attitude de repli pour se protéger et ne s’épanouira pas de la même façon qu’une plante placée dans un endroit calme et agréable.

Les plantes sont extrêmement réceptives à leur environnement et s’imprègnent naturellement de l’atmosphère du lieu dans lequel elles se trouvent. Il leur faut donc des conditions de vie agréables. Ainsi, de même qu’un enfant s’épanouira mieux dans un environnement où amour et bienveillance l’entoureront, une plante pourra s’épanouira davantage si elle bénéficie elle aussi d’un environnement favorable. C’est là qu’intervient «la main verte» qui reflète simplement une attitude positive et bienveillante envers les plantes.

Une personne qui a la main verte est donc tout simplement une personne qui aime les plantes et qui aime s’en occuper. Le secret d’un beau jardin est donc de prendre du plaisir à s’en occuper.

Si beaucoup jardinent pour le plaisir, il est néanmoins facile de sombrer dans ses pensées et autres soucis quotidiens ou bien encore de se sentir découragé face à l’ampleur des travaux à effectuer ; nous n’avons effectivement pas toujours le temps ni l’énergie de se consacrer entièrement à notre jardin. C’est pourquoi il est bon avant d’enfiler sa tenue de jardinier, de laisser de côté ses soucis pour profiter pleinement de ce moment de communion avec la nature. Jardiner devient alors paradoxalement une réelle opportunité de se détendre et d’offrir le meilleur de nous-même à nos amies les plantes qui en retour enchanteront nos yeux et rempliront nos paniers..

 

la-main-verte