» La Boutique

Poireau

chayotte-Calendrier-Lunairepomme-de-terre-Calendrier-Lunaireceltuce-Calendrier-Lunairecarotte-Calendrier-Lunairepoireaux-Calendrier-LunairePoire-de-terre-Calendrier-Lunairelaitue-chicoree-Calendrier-Lunairecapucine-tubereuse-Calendrier-Lunairetomate-Calendrier-Lunairebaselle-Calendrier-Lunaire

 

POIREAU

(famille des alliacées (liliacées))

 

poireaux.Calendrier Lunaire

Description : plante bisannuelle, originaire du Moyen-Orient. Plante diurétique.

Climat : le poireau s’adapte à la plupart des climats, les variétés d’hiver résistent bien au gel jusqu’à environ -10°C à -15°C.

Sol : bien qu’il arrive à pousser dans tous les sols, le poireau préfère les terres profondes, riches en humus et fraîches. Prévoir une rotation de culture environ tous les quatre ans.

Fumure : sa culture nécessite des fumures organiques importantes. Apporter du compost bien mûr. Il est bon d’arroser régulièrement avec du purin d’ortie. Les excès d’azote et de fumure fraîche entraînent attaque de parasites et maladies.

 

Variétés :

pour récolter en été-automne : géant de Suisse, jaune gros du Poitou, monstrueux d’Elboeuf…

Pour automne-début d’hiver : électra, malabare, monstrueux de Carentan…

Pour hiver : bleu de Liège, de Solaize, Gennevilliers, hiver de saint Victor…

 

Semis :

pour récolter de juin à août : semer en janvier-février sur couche chaude (à des dates “feuilles”).

Pour récolter d’août à décembre : semer en mars.

Pour récolter de décembre à avril : semer en avril-mai.

Pour récolter en mai-juin des poireaux “baguettes”: semer en août.

.

poireaux champs Calendrier Lunaire

poireaux Calendrier Lunaire

Préférer le semis en pépinière sur une ligne de 3 à 4 cm de large, l’idéal étant d’avoir une graine environ tous les cm, en tous sens. Recouvrir d’environ 1⁄2 à 1 cm de terre fine ou de terreau. On obtient à peu près 200 à 300 plants avec 1 g de graines. La levée a lieu entre huit jours et trois semaines selon la température. Repiquer en lune descendante lorsque le poireau atteint la taille d’un petit crayon. Les plants doivent être “habillés” en coupant les extrémités, on conserve environ 2 cm de racines et 20 cm de tiges. Il est préférable d’attendre un jour ou deux avant le repiquage en les laissant un peu faner. Espacer les poireaux de 10 à 12 cm et les lignes de 30 à 35 cm. A l’aide d’un plantoir, faire des trous de 10 à 12 cm de profondeur, mettre le poireau et tasser la terre à sa base avec le plantoir en mouillant bien avant. Entretien : biner régulièrement (butter légèrement à chaque fois permettra d’avoir plus de blanc). Arroser si nécessaire. Durant l’été on peut couper les poireaux presque à ras du sol pour les utiliser, cela leur sera plutôt bénéfique. Les maladies

affectant celui-ci sont limitées (rouille et mildiou) et plutôt rares. Elles se manifestent uniquement en cas de grosse erreur culturale. Par contre, le poireau peut être attaqué par deux vers : la teigne du poireau, qui se jugule très bien par les associations de plantes (voir p 112), et la mouche mineuse du poireau (apparue récemment) qui est plus problématique. Pour éviter tout traitement, couvrir les poireaux avec un voile anti-insectes qui empêchera la ponte (à mettre en place dès avril jusqu’à fin octobre). Veiller à ce que ce voile ne laisse aucune entrée possible aux mouches, ne l’ouvrir que pour les binages.

Récoltes : au fur et à mesure et toute l’année, si l’on a fait des semis échelonnés. (Compter environ six mois après le semis.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chayotte-Calendrier-Lunairepomme-de-terre-Calendrier-Lunaireceltuce-Calendrier-Lunairecarotte-Calendrier-Lunairepoireaux-Calendrier-LunairePoire-de-terre-Calendrier-Lunairelaitue-chicoree-Calendrier-Lunairecapucine-tubereuse-Calendrier-Lunairetomate-Calendrier-Lunairebaselle-Calendrier-Lunaire

.