» La Boutique

La meilleure période pour planter arbres et arbustes

plantations1plantations2

plantations3

Planter à l’automne ou au printemps ?

Il est préférable de planter les arbres et arbustes à l’automne, surtout en ce qui concerne les arbres à racines nues; mais il faut bien sûr éviter de planter pendant les périodes de gel.

Plantés à l’automne (idéalement en novembre selon les conditions climatiques et les régions), les végétaux auront tout l’hiver pour mieux s’installer en terre et redémarreront plus vite au printemps suivant et seront plus résistants aux éventuelles périodes de sécheresse pendant l’été. Les végétaux plantés au printemps quant à eux, demanderont un suivi beaucoup plus régulier, surtout au niveau de l’arrosage.

La lune descendante

Les Influences lunaires ont également une incidence importante sur la plantation des arbres et arbustes. C’est la lune descendante qui sera la meilleure période pour planter, car elle favorise l’enracinement en stimulant le développement des racines. Il faut par contre éviter de planter lors d’une journée défavorable comme par exemple lorsqu’il y a un noeud lunaire ou certains aspects planétaires néfastes. Le choix de planter lors d’une constellation « fruits » pour les arbres fruitiers sera également un plus, même si  c’est la lune descendante qui prime avant tout au niveau l’influence.

Planter

Pour planter, creusez un trou assez large pour que les racines de l’arbre aient assez de place pour s’installer.  De façon générale, une largeur d’environ 70 cm est suffisante, mais cela dépend bien sûr de la taille des racines dont il faut tenir compte. La profondeur du trou quant à elle, dépendra de la qualité du sol. Dans un bon sol, une profondeur d’environ 60 cm permettra aux racines de se développer dans une terre ameublie. En revanche, dans une terre lourde, il est préférable de ne pas creuser trop profond afin de ne pas atteindre la couche argileuse. En effet, dans un tel sol, si le trou est trop profond, cela risque de faire « cuvette » lorsque l’arbre sera planté et qu’il pleuvra; l’eau stagnera et favorisera alors le pourrissement des racines. Il est donc préférable de ne pas trop enterrer l’arbre dans un sol argileux, quitte à rajouter un peu de terre en butte. 

Pensez également au pralinage, qui en assurant un bon contacte de la terre avec les racines, les protège et favorise le développement des radicelles en leur apportant l’énergie nécessaire à la reprise. Il favorise également la cicatrisation des racines après leur habillage éventuel (taille des racines). Dans un  récipient suffisamment grand pour y plonger les racines, mélangez dans de l’eau de pluie, de la terre avec du compost bien mûr ou du terreau de façon à obtenir une boue suffisamment liquide (mais pas trop) pour bien enrober toutes les racines. L’ajout de bouse de vache ou de crottin améliorera également le pralin qui sera plus riches en bactéries et micro-organismes favorables au développement des racines. Une fois la réalisation du pralin terminée, il suffit de tremper les racines de l’arbre dans le mélange pour le placer ensuite directement en position dans le trou. Si on dispose de suffisamment de temps, l’idéal est de laisser tremper les racines quelques heures dans le pralin afin de bien les hydrater avec le mélange. 

Une fois le trou effectué, pensez à bien gratter les bord et le fond pour ameublir la terre et la rendre ainsi plus accessible aux racines. Repérez ensuite la position de l’arbre dans le trou, afin d’y planter d’abord le tuteur. Puis, commencez à remplir de terre et installez la plante déjà « pralinée » en étalant bien ses racines (la formation d’une petite butte de terre facilite le déploiement des racines). Attention, au collet (point de jonction entre les racines et le tronc) ou au point de greffe (jonction entre le porte-greffe et le greffon) qui doivent se retrouver au ras du sol une fois l’arbre planté; il faut donc ajuster si besoin le premier niveau de terre en tassant au fur et à mesure. Une fois l’arbre bien positionné, vous pouvez finir de remplir le trou en tassant  pour éviter de laisser des cavités d’air. Il est possible de mélanger un terreau végétal avec la terre, mais à moins d’un sol nécessitant un rééquilibrage, l’utilisation d’un bon pralin rend cette étape facultative. Une fois le trou rempli et la terre bien tassée, formez une cuvette d’arrosage avec la terre restante et arrosez copieusement avec de l’eau de pluie (environ 20l pour un arbre de taille moyenne). N’hésitez pas à installer un paillage pour protéger l’arbre durant l’hiver et laissez pousser…